Entretien avec Marie Augereau, Présidente de Goodcoaching

Pourquoi « NewCycling » ?

Good Coaching lance le NewCycling, un nouveau modèle d’accompagnement du repositionnement professionnel.

Pour nos clients, une transition est le début d’un nouveau cycle dans la vie professionnelle. Nous avons baptisé notre approche « NewCycling ». L’image du vélo nous plait, il évoque l’écologie planétaire et personnelle, le dynamisme et la sobriété, des valeurs qui nous sont chères.

Qu’est-ce qui change par rapport aux approches traditionnelles?

Notre approche du NewCycling est vraiment « à la carte », ce qui permet de proposer un accompagnement taillé au plus près des besoins de nos clients et au juste prix. Elle permet d’encourager à la fois l’autonomie des personnes accompagnées et la sobriété des moyens mis en œuvre. Good Coaching est d’abord un cabinet de coaching, et nous voulons que notre approche de la transition le reflète.

De quelle manière le Newcycling fonctionne?

Notre approche se déroule en 4 temps : d’abord une phase de diagnostic qui se concrétise par un questionnaire permettant d’identifier ce dont le bénéficiaire a besoin, en fonction de son ressenti face à la situation, ses envies et son ambition.

Ensuite, en fonction des résultats du diagnostic nous assemblons une prestation à partir de notre carte de services. Celle-ci peut contenir entre un seul et une dizaine de services. Nous proposons les prestations qui ont du sens par rapport aux besoins de la personne concernée (nombre de séances de coaching, co-développement, formation…).

La 3ème étape est le choix du coach référent ; en effet, nos clients sont suivis par le coach de leur choix tout en ayant accès à l’ensemble des coachs en fonction de leurs expertises et leurs réseaux.

Ensuite l’accompagnement démarre. Il n’a pas de durée préétablie ; c’est au client et son coach de définir le rythme des séances de coaching et autres services.

Pourquoi vouloir bousculer les habitudes ?

Nous sommes convaincus que notre approche correspond aux besoins du leader émergeant : plus d’autonomie, plus de souplesse et plus de recul sur la place du projet professionnel dans la vie dans son ensemble.

Crédit photo : David Marcu - Unsplash